Employé, indépendant ou employeur, nous avons tous à cœur de mettre en œuvre les moyens garantissant un maximum de bien-être sur notre lieu de travail (loi sur le bien-être, M.B. 18.9.1996*).

Voici quelques conseils qui permettront à chacun d’augmenter son bien-être en améliorant l’utilisation de son espace de travail.

1. Ecoutez votre corps

Vous ressentez une douleur au dos, poignets, mains, nuque, épaules.
Attention, il est possible que votre position de travail soit en cause !

Aménagez correctement votre poste de travail et songez à améliorer vos postures.

Si vos douleurs se prolongent, consultez un spécialiste (ex : médecin du travail) qui vous aiguillera vers le meilleur traitement.

2. Variez vos positions

Afin d’éviter une surcharge trop importante sur une partie de votre corps (dos, nuque, etc.), variez vos postures de travail le plus souvent possible.

Tentez d’effectuer les tâches répétitives de différentes manières : assis, debout et/ou avec des mouvements différents.

3. Soignez votre assise

Veillez toujours à disposer d’une assise adaptée à votre morphologie et à votre travail. Réglez la hauteur du siège afin que vos pieds reposent bien à plat sur le sol et que vos genoux adoptent un angle d’environ 90°.

Vérifiez également que votre dos soit bien soutenu par le siège : reins calés dans le siège, nuque droite, épaules redressées.

4. Soyez à la hauteur

Vérifiez que vos avant-bras soient légèrement surélevés et parallèles par rapport à votre plan de travail.

Afin de minimiser les risques de contracter le syndrome du canal carpien (compression prolongée des nerfs passant par le poignet), essayez de ne pas appuyer vos poignets sur le bord aigu de votre bureau de manière prolongée.

5. Positionnez votre écran

La position de l’écran est primordiale pour le confort. Afin d’éviter les mouvements de nuque, placez votre écran de sorte que le bord supérieur de celui-ci soit à la hauteur de vos yeux.

De plus, le dos calé dans votre siège, vous devez à peine pouvoir toucher votre écran.

Enfin, positionnez votre écran de sorte qu’aucune source lumineuse (fenêtre, lampe, etc.) ne vienne perturber la lisibilité de l’affichage.

6. Domptez votre souris

Lorsque vous utilisez votre souris, votre bras doit être dans une position confortable. Vérifiez que votre souris n’est pas trop éloignée de vous et que vos bras sont suffisamment soutenus (à l’aide d’accoudoirs réglables par exemple).

7. Variez vos tâches

Pensez à utiliser efficacement la variété de tâches qui composent votre travail. Quittez de temps en temps votre ordinateur pour vous informer d’un projet auprès d’un collaborateur, classer quelques documents ou lire un rapport sur support papier plutôt qu’à l’écran.

Bon Travail!

Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir l’affiche illustrative:



Sources

* (Loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l’exécution de leur travail (M.B. 18.9.1996))

CNRS (1999), Guide pour l’aménagement de votre poste de travail.

Kelly Andrews (2004), Ten tips for improving posture and ergonomics.

 

Plus d’informations ?

Vous êtes chargé d’un projet pour lequel l’ergonomie est une valeur ajoutée ? Contactez-nous pour un entretien d’information et/ou pour bénéficier de nos services.

Catégories : Articlesblog

Articles similaires

Articles

Ergonomie : comprendre l’humain pour mieux comprendre ses clients

L’Homme est une « mécanique » très complexe. Personne, même pas les spécialistes les plus pointus des sciences humaines, ne peut se targuer de pouvoir accéder à toutes les pensées d’un individu et de comprendre Lire la suite…

Articles

Intégration de l’ergonomie : à quel stade est votre entreprise ?

L’intégration de l’ergonomie au sein d’une entreprise est souvent réalisée de manière séquentielle et peut distinguer différents stades de maturité. Pouvez-vous placer votre entreprise sur cette échelle ?   Stade 1 : Hostilité à l’ergonomie Lire la suite…

Articles

L’utilisabilité (usability) en question.

L’utilisabilité mesure la capacité d’un produit, d’un système de travail, a être facile et agréable à utiliser, tout en permettant à l’utilisateur d’aboutir aux résultats désirés. La norme ISO 9241 définit l’utilisabilité comme «le degré Lire la suite…